Podologie du sport

Pour cela, le podologue va pratiquer un examen spécifique au sportif, en analysant ses appuis statiques et dynamiques, mais aussi les appuis présents dans certains gestes spécifiques au sport pratiqué.

Il dispose d’un grand nombre d'outils pour appuyer ses analyses et va ainsi pouvoir réaliser des orthèses plantaires adaptées au sportif et au sport pratiqué. Il pourra associer la pose de K-Taping (rôle sur les récepteurs et les propriocepteurs) ou de strapping, pour soulager immédiatement les douleurs.

De plus, le podologue pourra donner des conseils quant à la préparation des épreuves sportives et sur le chaussage le plus adapté.

Lors des compétitions ou des entraînements, le podologue peut être amené à intervenir sur le terrain, il traitera en particulier les pathologies cutanées telles que les ampoules (phlyctènes) ou les hématomes sous-unguéaux.

Les pathologies les plus rencontrées dans le domaine du sport :

Au niveau du pied :

  • Hallux Valgus, fracture de fatigue, lésions des sésamoïdes, lésion du cuboïde, névrome de Morton, aponévrosite plantaire, ostéochondrose chez les jeunes sportifs (maladie de Sever, Osgood Schlatter).

Au niveau de la cuisse :

  • Pathologie musculaire du quadriceps, des adducteurs, des ischio-jambiers (contracture, déchirure, élongation).

Au niveau de la cheville :

  • Séquelle d’entorse, arthrose de cheville et de subtalaire, tendinopathies du Tibial Postérieur, tendinite d’Achille, tendinopathies des fibulaires.

Au niveau de la hanche :

  • Pubalgie

Au niveau de la jambe :

  • Périostite tibiale, syndrome des loges.

Au niveau du dos :

  • Lombalgie

Au niveau du genou :

  • Syndrome de la bandelette ilio-tibiale, tendinite de la patte d'oie, syndrome d'instabilité patellaire.

Au niveau cutané :

  • Ampoules (phlyctènes), hématomes sous-unguéaux, hypersudation, mycoses, syndrome de Bazex (pseudo chromidrose plantaire).

Au niveau du genou :

  • Syndrome de la bandelette ilio-tibiale, tendinite de la patte d'oie, syndrome d'instabilité patellaire.

Au niveau cutané :

  • Ampoules (phlyctènes), hématomes sous-unguéaux, hypersudation, mycoses, syndrome de Bazex (pseudo chromidrose plantaire).

Mais le pédicure podologue possède aussi une formation de premiers secours (AFGSU), obtenue durant son cursus scolaire, ce qui lui permet de réagir au plus rapidement dans d'autres cas qui ne relèvent pas de sa spécialité.

Quelques petits conseils pour les coureurs à pied :

  • Bilan podologique chez un podologue dans le but de corriger les différents troubles statiques par la confection d'une paire de semelle orthopédique.
  • Soin de pédicurie pour préparer les ongles dans le but d’éviter les hématomes sous-unguéaux, pour éviter les échauffements sur les zones d'hyper appui, en traitant les callosités.
  • Préparation de la peau du pied en associant le tannage de la peau et l’hydratation.